Hambourg, capitale pop de l’Allemagne

Si Berlin concentre le meilleur des DJ’s et de la scène électro, Hambourg tire son épingle du jeu avec d’excellents groupes qui portent haut les couleurs d’un style pop-rock raffiné, chanté en allemand. Focus sur trois albums phares de l’année en cours.

L’école de Hambourg n’appartient pas qu’au passé. Epicentre de la scène indépendante des années 90 en Allemagne, ville natale de plusieurs groupes emblématiques bien que peu connus à l’étranger – Blumfeld, Tocotronic, Die Sterne – la deuxième ville d’Allemagne continue de focaliser l’attention, comme le montre l’actualité de ces dernières semaines, et la sortie successive de trois albums particulièrement réussis.

1 – TOCOTRONIC – Das rote Album

C’est peut-être le meilleur groupe germanophone en activité, l’un des seuls à si bien conjuguer succès critique et populaire (tous leurs albums depuis 15 ans ont atteint le sommet des charts allemands). Après plusieurs disques jugés décevants, les vétérans de Tocotronic ont fait un retour éclatant ce printemps avec leur onzième LP, Das rote Album, considéré comme leur disque le plus accrocheur et le plus réussi depuis leur grande époque du début des années 2000. En porte-étendard, le single « Die Erwachsenen », une ode vibrante à la jeunesse, recycle habilement le son 80’s de New Order et s’impose déjà comme le morceau pop de 2015 en Allemagne :

2 – HERRENMAGAZIN – Sippenhaft

Avec la même élégance discrète, un peu austère, qui a fait la renommée des meilleurs groupes de Hambourg, les quatre membres de Herrenmagazin excellent depuis une dizaine d’années dans un univers pop mélancolique, arrangé avec délicatesse, et habité par la voix et les textes sensibles du chanteur Deniz Jaspersen. Désormais signés sur le célèbre label hambourgeois Grand Hotel VanCleef, refuge de certains des meilleurs représentants de la scène locale, Herrenmagazin pourraient bien franchir un nouveau cap avec la sortie cet été de leur quatrième album, Sippenhaft, et une tournée prévue dans toute l’Allemagne à l’automne.

3 – GLORIA – Geister

Dans la catégorie nouvel espoir masculin, le duo Gloria marque des points avec son deuxième album Geister, à peine sorti et déjà salué par la presse allemande comme l’une des belles surprises de 2015. Conçu au départ comme un projet récréatif par le Berlinois Mark Tavassol (bassiste du groupe Wir Sind Helden) avec son ami comédien et présentateur télé Klaas Heufer-Umlauf, Gloria passe aux choses sérieuses avec ce nouveau disque plus abouti aux accents post-rock conçu à Hambourg, et qui s’inscrit dans la lignée des meilleures réalisations de la scène locale.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *