Un avocat jugé pour ses trop libres propos sur le twitter chinois

Ce procès est le premier d’une série opposant deux visions du role de l’avocat en Chine. La justice n’étant pas séparée de l’exécutif, le juge nommé par le pouvoir se plie aux volontés de la Commission des affaires légales et politiques du Parti. Les jeunes avocats de la génération post Tian AN Men inspirés par leurs ainés ont commencé eux à s’émanciper il y a 15 ans au point d’etre aujourd’hui dénoncés comme des dissidents. Certains ont du quitter la Chine, Cheng Guancheng ou Teng Biao partisan de l’abolition de la peine de mort vivent aux Etats Unis.

avocat jugé avocat jugé

PU Zhiqiang , 50 ans, est resté en Chine pour défendre entre autres les rééduqués par le travail qui cherchaient à obtenir des dédommagements quand le systeme a été aboli . Il a rédigé des centaines de blogs ravageurs sur le twitter chinois . La justice  l’accuse d’incitation à la haine raciale et d’avoir fomenté des troubles. Elle a épluché des centaines de ses blogs pour en retenir sept.  Pu Zhiqiang dit son avocat a  réagi à chaud sur son blog après  l’attentat de la gare de Kunming. Il a considéré que cet attentat terroriste était le résultat de quelque chose, pas la cause.  Qu’il ait fréquenté en privé des gens engagés dans l’éphémère « mouvement des nouveaux citoyens » pour les droits civiques faisait partie de son role d’avocat et lui vaut l’autre accusation d’avoir cherché à « fomenter des troubles » . Il risque jusqu’à huit ans de prison.

Suite…La Corée du Nord tentée par l’exemple iranien ?

Le Japon, les USA, la Corée du Sud, la Chine semblent enclins à profiter des cérémonies du 70 ème anniversaire de la fondation du Parti des Travailleurs le 10 octobre à Pyongyang  pour dépanner les pourparlers à Six sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne. La Chine envoie l’un des membres de son Bureau Politique à cet événement. Pour la communauté internationale, un nouveau lancement de missile n’ irait pas dans le bon sens. Le numéro 1 nordcoréen Kim Jong-Un  affirme ce jour la que son pays est toujours pret à la riposte en cas de guerre provoquée par les Etats Unis. Pyongyang a mené trois essais nucléaires en octobre 2006, mai 2009 et février 2013 et menace d’en conduire un quatrième malgré les sanctions internationales. Le 11 octobre, c’est l’Iran qui mène un test de son nouveau missile balistique à longue portée Emad moins de 4 mois après l’accord du 14 juillet ouvrant la perspective d’une levée de l’embargo international.

Nous sommes maintenant le 20 novembre, la fusée diplomatique a  plusieurs étages semble avoir la préférence.  Après des rencontres entre  familles séparées sous l’égide de la Croix Rouge, partie d’un compromis avec le Sud annoncé le 25 aout pour jouer la désescalade, la Corée du Nord propose à Séoul des discussions sur la réunification le 26 novembre à Panmunjom.