Version Palestinienne

A Jérusalem la vague d’attaque au couteau et les mesures de répression prises en retour par les autorités Israéliennes ont un impact fort sur les familles Palestiniennes. Dans certains quartiers du secteur-est annexé par Israel, les mesures de contrôle draconien sont vécut comme une humiliation supplémentaire. Cette nouvelle forme d’action, des attaques contre les Israéliens, menées principalement par des jeunes de Jérusalem-est, inspirent de jeunes Palestiniens et crée chez certains parents un sentiment d’impuissance.

Nadim fait partit de ces gamins palestiniens qui ont parfois des yeux d’adulte et un discours nationaliste déjà rodé.

A 15 ans, il a déjà été arrêté deux fois par la police, accusé d’avoir jeté des pierres contre les forces de l’ordre. Attrapé dans son lit a deux heure du matin, emporté cagoulé et menotté par un escadron en arme.

Il dit qu’il a vu toutes les vidéos sur internet depuis le début des attaques. Qu’il comprend les jeunes palestiniens. Nouvelles figures pour lui d’une nouvelle forme de résistance.

« bien sur que ce sont des heros »

Nadim habite dans un quartier dur de Jérusalem-est qui s’affronte régulièrement avec la police.

Il a 4 sœurs. Et une mère aujourd’hui angoissée qui dit ne pas dormir la nuit… à cause de ce climat de violence.

Rabah surveille donc la page Facebook de son fils qu’elle pense espionnée comme les autres par les services de renseignement.

Mais le conflit entre son rôle de mère et son identité palestinienne l’empêche de freiner son enfant dans son désir exprimé de résistance.

« c’est difficile pour moi de dire a mes filles ou mon fils ne faites pas cela »

Le père de Nadim a aussi eu son époque. Mohamed a été longuement emprisonné pendant la première intifada. Aujourd’hui il estime que sa génération porte une responsabilité dans ce qui se passe avec cette jeunesse kamikaze et ingouvernable.

« Toute les générations ont échouées »

Dans le quartier ou vit cette famille, un jeune de 19 ans a été abattu par la police accusé d’avoir mené la 2eme attaque au couteau à Jérusalem en octobre. Aujourd’hui son portrait se voit en grand sur le mur de la mosquée.

      version palestinienne

 

 

 

 

 

 
0
L'auteur

À lire aussi

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *