Mars 2012 en France, juillet 2005 en Grande-Bretagne

Mars 2012 en France, juillet 2005 en Grande-Bretagne

7 juillet 2005 en Grande-Bretagne. Une série d’attentats quasi-simultanés dans les transports en commun londoniens tue 56 personnes, dont quatre kamikazes. Les terroristes, tous Britanniques, ont grandi en Angleterre. Trois d’entre eux sont nés ici, le quatrième a vu le jour en Jamaïque, une ancienne colonie du Royaume-Uni. Leurs parcours sont jalonnés de séjours en Afghanistan et au Pakistan.

Mars 2012 en France. En neuf jours, au nom d’Al-Qaïda, Mohamed Merah, 23 ans, assassine trois enfants et un enseignant juifs, et trois militaires, au cours de trois tueries à Toulouse et à Montauban. Merah est Français, né à Toulouse, où il a toujours vécu. Il a voyagé à plusieurs reprises en Afghanistan.

DSK, invité encombrant à Cambridge

DSK, invité encombrant à Cambridge

Dominique Strauss-Kahn était donc hier à Cambridge. Vous n’y avez sans doute pas échappé, peu de médias français ont fait l’économie de ce déplacement aussi scruté qu’une visite d’Etat.

DSK était convié à parler économie devant les membres de la Cambridge Union Society, principale association étudiante de l’université. Parmi les nombreux invités de ses deux siècles d’histoire : Winston Churchill, le Dalai Lama, John Major, Jesse Jackson, Jean-Marie Le Pen, Julian Assange, etc. Au téléphone, la présidente de la CUS, Katie Lam, jure ses grands dieux que “l’ancien patron du FMI a été contacté en 2010″, bien avant l’affaire du Sofitel, et qu’il ne s’agit en aucun cas de créer la polémique en accueillant un personnage controversé. “Il est très compétent en matière de finance et d’économie ; nos membres ont hâte de l’entendre”.

“Mr Ordinary” in London

“Mr Ordinary” in London

François Hollande était ce mercredi 29 février à Londres. Une visite suivie avec un intérêt particulier ici depuis la déclaration de guerre du candidat socialiste au monde de la finance. Un intérêt redoublé depuis que François Hollande a annoncé son intention de crée un taux d’imposition à 75% sur les très hauts revenus, au-delà d’un million d’euros par an, une proposition jugée “marxiste” par le Daily Telegraph et The Economist. Cette visite à Londres s’annonçait périlleuse : le député de Corrèze oserait-il tenir ici un discours anti-City, anti-riches ?