Welcome à Williston, Dakota du Nord

Bienvenue sur ce blog, bienvenue au pays de la ruée vers l’or noir.

Nous sommes dans le Dakota du Nord, tout près de la frontière canadienne, au cœur d’un gisement gigantesque de gaz et pétrole de schiste : plus d’un millions de barils par jour.

Williston, alias « Boomtown, USA », 3000 habitants en 2008, 30000 aujourd’hui… Et un besoin de main d’œuvre énorme: même chez Wallmart, ce sont les salaires les plus élevés des États-Unis.

Pour ceux qui travaillent dans le pétrole, les salaires sont encore plus élevés. Peter, 21 ans, venu d’Irlande, raconte qu’il gagne plus que n’importe qui de sa famille en Europe et, quand il actionne le dispositif qui permet de remplir la cuve d’un camion, il appelle cela le bruit de l’argent qui s’écoule.

Salaires élevés, prix au plus haut également, les loyers à Williston frôlent ceux de Manhattan. Alors on économise. C’est la vie dans les Algeco des compagnies pétrolières ou dans les immenses parkings de camping-cars

[quicktime]http://blog.radiofrance.fr/frederic-carbonne/wp-content/uploads/sites/13/sites/37/2014/11/Campement.mov[/quicktime]

A Williston, on trouve aussi ce genre de véhicules… Celui d’un chef d’entreprise de Las Vegas qui est en train de construire trois casinos.

Le maire de la ville revendique fièrement un millionnaire de plus chaque jour. Du coup, difficile de s’opposer à ces forages qui rapportent tellement d’argent. Voici quand même une contestataire, elle s’appelle Kris Kitko, c’est une chanteuse folk du Dakota du Nord.

A voir et à entendre ci-dessous, exclusivité pour ce blog, « Fracking city ».

[quicktime]http://blog.radiofrance.fr/frederic-carbonne/wp-content/uploads/sites/13/sites/37/2014/11/dakota_kris_chanson-NET_15AB81EB-ACC2-4CD4-A3DB-E8BD7D435799.mp3[/quicktime]

 

 
0

À lire aussi

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *