La réforme ou la porte pour Matteo Renzi

Les regards sont braqués sur l’Italie. Les Italiens votent en ce 4 décembre sur la réforme de leur Constitution. Le projet vise à réduire drastiquement le poids du Sénat, la chambre haute du Parlement italien, dans le processus législatif et à recentraliser une partie des pouvoirs dévolus aux régions. Pour ses promoteurs cette réforme doit apporter plus de stabilité au pays. Matteo Renzi le Président du Conseil a annoncé au printemps – avant d’atténuer ses propos – qu’il démissionnerait si cette réforme ne passe pas. 

Le Jobs Act de Matteo Renzi

Le Jobs Act de Matteo Renzi

La réforme du Jobs Act bouleverse profondément le marché du travail. Elle instaure le CDI à protection croissante. Le licenciement est facilité, le salarié ne peut plus prétendre à la réintégration, mais touche des indemnités. Cette réforme a créé plus de 600 000 emplois selon Matteo Renzi. Elle s’est accompagnée de fortes incitations fiscales en 2015 et 2016. Ces derniers mois, le Jobs Act ne produit plus autant d’effets.

Dans les ruines d’Amatrice

Dans les ruines d’Amatrice

Le 24 août 2016, un séisme d’une magnitude de 6,2 secouait les Appenins. Amatrice, qui allait célébrer sa fête annuelle de l’Amatriciana, sombre. Le terremoto fait près de 300 morts et des milliers de sans-abris. 

Unions gays : le cafouillage italien par Anaïs Feuga

On appelle ça ici, « un bel pasticcio », un gros cafouillage. Le 18 octobre dernier, le maire de gauche de Rome, Ignazio Marino, enregistrait lors d’une cérémonie officielle au palais du Capitole, 16 mariages d’hommes et de femmes homosexuels.