Grazie a tutti e viva l’Italia

Matteo Renzi perd son pari. Les Italiens rejettent à 60% le référendum constitutionnel, la réforme « mère de toutes » souhaitée, portée, désirée par Matteo Renzi. Ils se sont déplacés en masse aux urnes a relevé le Président de la République italienne Sergio Mattarella qui y voit le signe d’une « démocratie solide ». Charge à lui dans les jours du dopo Renzi d’indiquer le tempo. 

Il est minuit au Palazzo Chigi. Nous sommes parvenus à nous faufiler dans la petite salle surchauffée du rez-de-chaussée de la Présidence du Conseil. Une centaine de journalistes font le pied de grue. Les cameramen et photographes excédés par toutes ces têtes qui dépassent oscillent entre ronchonneries (« regardez ce pays… même pas capable d’offrir une salle assez grande aux journalistes, alors que le monde entier nous regarde ») et humour (« dis, toi, ça fait combien de Présidents du Conseil que tu vois tomber ? »). Le Président du Conseil doit s’exprimer. Matteo Renzi a personnalisé le référendum. Rejeté massivement par le peuple, il est appelé à la démission.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
0
L'auteur

Mathilde IMBERTY 38 ans Correspondante à Rome pour Radio France Ma mission : retranscrire la complexité de l'actualité italienne et les soubresauts de la vie vaticane. Sous l'ère François et Matteo

À lire aussi

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *