Omar Ouahmane

Depuis Beyrouth, Omar Ouahmane couvre pour Radio France l'actualité du Liban et du Proche-Orient.

Kobané libérée et dévastée

Après 3 semaines passées à Suruç, localité sur la frontière turco-syrienne, l’automne dernier j’étais pressé d’entrer dans la ville kurde où les destructions apparaissent à peine la ligne de démarcation franchie comme le montre cette vidéo que j’ai tourné à bord d’un véhicule.

Le chiite qui regrette Saddam

Le chiite qui regrette Saddam

Le 9 avril 2003 était pour Kadom Al Jaburi un jour de fête, Saddam Hussein était chassé du pouvoir par une intervention militaire américaine qu’il n’espérait plus. Pour participer à la chute du régime baasiste, ce chiite de Karrada a pris sa lourde masse pour déboulonner la statue de l’ancien président irakien qui trônait place Ferdaous, près de l’hôtel Palestine où séjournaient des journalistes du monde entier.

De la première guerre du Golfe à Beyrouth en passant par la Syrie

De la première guerre du Golfe à Beyrouth en passant par la Syrie

C’est une rencontre fortuite avec un syrien qui s’appelle Omran. Je l’ai croisé alors que j’étais à la recherche de l’endroit le plus proche pour acheter une fontaine bonbonne car l’eau du robinet à Beyrouth n’est pas potable. Il m’indique la direction avant de proposer de m’accompagner pour m’éviter une perte de temps dans les bouchons, j’accepte.

Les réfugiés syriens du Liban respirent

Les réfugiés syriens du Liban respirent

Après avoir suspendu son aide faute de fonds, le Programme alimentaire mondial (PAM) a repris son assistance aux réfugiés syriens grâce à des dons publics et privés. Résultat, dans le camp de Marej dans la Bekaa, près de 1300 réfugiés syriens ont pu faire leurs courses vendredi 12 décembre. Ils vivent dans des petites cabanes ou dans des tentes sur un terrain que la boue a rendu par endroit impraticable.

A la frontière, les Kurdes de Kobané regardent leur ville meurtrie

A la frontière, les Kurdes de Kobané regardent leur ville meurtrie

La ville de Kobané est l’enjeu d’intenses combats entre l’organisation de l’Etat islamique et les combattants kurdes, moins nombreux. De l’autre côté de la frontière, en Turquie, les réfugiés kurdes assistent impuissants aux combats qui ravagent leur ville. Reportage début octobre, à la frontière entre Turquie et Syrie.