Le père du cinéma de HongKong Li Minwei en rétrospective au 10ème festival du film chinois à Paris cette année

butterfly wu butterfly wu

Deonna Gao fait elle meme depuis 2004 les affiches du festival du film chinois de Paris qu’elle anime. Elle est venue ici dévoiler le programme parisien de l’automne au 5eme festival international du film de Pékin qui vient de décerner sa palme « Temple du ciel » au film « El Commienzo del Tiempo » du réalisateur mexicain Arellano. Elle proposera une rétrospective des films de LI MIN WEI. « Zhuangzi tets his wife » est en 1913 le premier long métrage muet de ce réalisateur acteur pionnier et contemporrain de Méliès, associé à l’américain Brodsky. Inspiré de l’Opéra, il y tient le role de la femme et son frere le role du mari. Son épouse joue le role de la bonne. Elle est la première actrice chinoise à jouer dans un film chinois. 10 ans plus tard ils monteront à Hong Kong la 1ere cie de cinema chinoise, la Minxin avant d’entrer en 1924 dans la Chine de Sun Ya Tsen  pour y tourner aussi des documentaires. La Chine pendant la période de l’occupation japonaise dans les années 30 a aussi été filmée ce qui rendra passionnante cette 10 éme édition d’un point de vue historique et artistique.

Honorée à l’étranger, condamnée en Chine.

Gao YU est condamnée à 7 ans de prison pour violation de secret d’Etat. Cette journaliste agée de 71 ans va faire l’objet d’une sourde lutte d’influence sur les droits de l’Homme entre la Chine et les Etats Unis qui exigent sa remise en liberté immédiatement.

gao yu gao yu

Croisements: 10ème anniversaire du festival français en Chine.

le désespéré, G.Courbet le désespéré, G.Courbet

Catte année l’entrée en scène du Festival Croisements qui sillonne toute la Chine avec un vrai succès populaire est précédée par une affiche réalisée par la graphiste néerlandaise Céline Lamée de l’agence LAVA. Elle a eu l’idée de masquer 10 célébrités de 10 tableaux classiques. Un vrai croisement entre l’Opéra de Pékin et nos hommes et femmes célèbres.

Crash dans un tunnel de Pékin et enquetes sur les fils à papa

 A 22 h samedi 11 avril,veille du Grand Prix de F1 à Shanghai,  une lamborghini et une ferrari font la course dans un tunnel de Pékin connu pour abriter ce genre de compétition. Un jeune homme blessé est interrogé . Les deux pilotes appartiennent au meme club automobile, l’un est de la province nord-est du Jilin , l’autre de Pékin. En 2012, l’accident mystérieux d’une ferrari noire sous un périphérique à Pékin ouvrait l’un des scandales de la fin de l’ère Hu Jin Tao. Le bras droit su Président chinois de l’époque, Ling Jihua, maintenant inculpé pour corruption ,avait caché l’identité de son fils tué dans l’accident. Il était accompagné de deux jeunes étudiantes ouigoures retrouvées nues dans la voiture

Les Beijing 20+5 femmes=25 cas d’emprisonnement douteux

Hillary Clinton avant de se déclarer candidate à la Maison Blanche  a pris la défense de cinq jeunes femmes chinoises emprisonnées depuis le 6 mars en Chine pour avoir cherché à « troubler l’ordre public ». Ces militantes féministes remises en liberté ce 13 avril , Li Tingting 25 ans,Wei Tingting 26 ans,Wang Man 32 ans,Zheng Churan 25 ans et Wu Rongrong 30 ans, envisageaient de coller des badges dans le métro le 8 mars ,journée internationale de la femme, pour mettre l’accent sur le harcèlement sexuel dans les transports publics. Elles avaient  été trandférées depuis Canton et Hangzhou à la prison pour femmes de Haidian en banlieue de Pékin. La presse de Hong Kong dans un éditorial du SCMP ,comme Londres, comme Washington, comme l’U.E. a appellé à les libérer immédiatement. Elles sont connues pour avoir occupé des toilettes publiques pour hommes en 2012 lors de la campagne « Occupez les WC des hommes » afin d’exiger plus d’espace pour les femmes dans les toilettes publiques réservées aux femmes. « Les autorités devraient avoir le courage d’accompagner une société civile plus ouverte et plus tolérante » a conclu ce matin 13 avril l’éditorial du South China Morning Post. Les avocats chinois de ces jeunes femmes qui encourent 5 ans de prison disent qu’elles n’ont commis ni crime ni erreur. Leur publicité désormais passe les frontières et on peut se demander si la Chine n’instrumentalise pas ce cas en sachant qu’elles seront un sujet incontournable avec l’Amérique à l’approche de la première visite officielle aux Etats Unis de Xi Jinping dont la date en septembre reste en suspens.

 

Liu Xiang héros sportif poussé à la limite. « On achève bien les chevaux ».

Sa biographie non autorisée serait un best seller et qu’est ce qu’attend le CIO pour ouvrir une enquete?  Voila un jeune collégien de 13 ans né à Shanghai engagé à l’Ecole du sport d’élite pour sprinter et survoler  le 110 mètres haies  dans la perspective des Jeux de Pékin en 2008.  Il y parvient trop tot à 20 ans avec une médaille d’or surprise aux Jeux d’Athenes en 2004 apres un record du monde à 12″88 à Lausanne. A Pékin en 2008 il est blessé au tendon d’Achille et le sera pour toujours mais sa carrière va se prolonger encore 7 ans pour une seule raison: l’avidité de médailles de la fabrique à champions. En sont issus LI NA  au tennis et YAO Ming au basket. Liu Xiang ne va pas disputer les Jeux de Pékin au grand désespoir du public à qui l’on ne dira pas pourquoi il est quand meme présent et visible au départ, parce que son entraineur Sun l’y oblige. Son nom est associé à 17 contrats de sponsoring pour plus de 100 millions de dollars et son absence à l’écran aurait couté 3 fois plus cher en pénalité à son administration révéle aujourd’hui le China Daily. Il tournera en rond derriere les starting blocks et quittera le stade. Le show pitoyable se reproduit en 2012 aux Jeux de Londres quand il accroche la première haie et embrasse la dernière comme pour dire  » I kiss you good bye » avant de quitter le stade en fauteuil roulant. Et on le réopère en 2014 dans la perspective des championats du monde d’athlétisme à Pékin, ouverture le 22 aout 2015 avec Ushain Bolt en vedette, et pourquoi pas avec le vague espoir de lui faire disputer les Jeux de Rio en 2016. Combien d’opérations ? Secret d’Etat. Il est forcé de reprendre l’entrainement en décembre quand finalement en avril son entraineur Sun déclare que « son tendon a réagi négativement…nous devons renoncer à un come back ». Sur son blog, Liu Xiang annonce qu’il va reprendre ses études et se consacrer à l’encouragement du sport de compétition pour les jeunes qui n’ont pas de stade et de pistes pour s’entrainer, comme pour le football. L’autorité chinoise du sport d’élite devrait faire son meaculpa et se réformer au vu de ce gachis et si elle ne le faisait pas, il conviendrait aux athlètes internationaux d’etre solidaire avec Liu Xiang à l’occasion des Championnats du monde de Pékin cet été. « On achève bien les chevaux » est ce qui est arrivé à Liu Xiang qu’il ait été ou pas complice, il a été la victime de ce système inhumain.

L’usine dragon aromatics part en fumée

C’est la deuxième fois en deux ans que l’usine de la zone pétrochimique de Zhangzhou sur la cote du Fujian en face de Taiwan explose. 700 pompiers et 120 soldats  équipés de masques à gaz interviendront . Les villageois entendront le boom à 10kms  de la presqu’ile et certains vont s’éloigner d’eux memes des fumées toxiques de praxylene, produit inflammable servant à la fabrication de nombreux emballages plastique.

big bang big bang

Du 16 au 23/4, LUC BESSON préside le 5eme Festival du cinéma de Pékin

La french connection descend au festival de Pékin à l’Oriental Theater avec Luc Besson en président du jury. Ses films seront montrés en marge  dans 23 cinémas et 8 universités pendant le 5eme festival international.Pour le Palmares ,15 films sont en compétition dont deux films chinois : »The taking of Tiger Mountain » de Tsui Hark  et « Wolf Totem » de Jean-Jacques Annaud. On ouvre le 16 avril le Festival avec « Maraviglioso  Bocaccio » des frères Taviani. Les autre films en compétition sont: « A white,white night » du russe Ramil  Salakhutdinov, « Battle for Sebastopol » UKRAINE/Russie de Sergei Mortittsky, « Children »Slovaquie /Rep Tcheque de  Jaro VOjtek, « The silence of Rio » du colombien CArlos Tribino Mamby, « Experimenter » USA  de Michael Almereyda, « Fig Fruit and the wasps » de l’indien M S Prakash Babu, « Gruber geht » de l’autricienne MArie Kreutzer, « Impermanent » Iran de Amir Azizi, »La scelta » de l’italien Michele Placido, « Love and Peace » du japonais Sono Sion,  « The beginning of time » du mexicain Bernardo Arellano, « The Falling » UK de Carol Morley, et « The Whistleblower » Corée du sud   de Soonrye Yim.

Dans la catégorie » Forward Future » 16 films étrangers et un chinois « 12 citizens » de Xu Ang primé deux fois à Rome, meilleur film, meilleur réalisateur seront présentés. Les autres sont issus presque tous de la coproduction qui sera l’un des thèmes qui fait venir les professionnels du cinéma en Chine : « Hinterland » UK, « Parabellum » Argentine Autriche Uruguay, »In the crosswind » Estonie, »Line of credit » Georgie France, »Egoist » Italie Belgique France, »Fish and cat » Iran, »Wet Bum » Canada, »Chiagasaky  Story » Japon, »Late season » Grece Italie Roumanie, »Open Cage »Mexico, »Wild Flowers » Corée, »Journey of the Mother » France Russie, »Dirty yellow Darkness » Sri lanka, »The wolf at the door » Brésil, « Theeb » UEA Qatar Jordanie UK, »Atlantic » Allemagne Belgique Pays BAs,Maroc, France.

tournage totem du loup tournage totem du loup