Et si on disait du mal des JO de Londres…

Et si on disait du mal des JO de Londres…

Tous les vieux grognards de l’olympisme vous le diront : ces Jeux de Londres sont exceptionnels. L’organisation est exemplaire. La ferveur populaire n’a pas d’égal dans l’histoire des JO. Les sourires et la gentillesse des 70.000 bénévoles surprennent tous les visiteurs. Mais ce tableau n’est que partiel. Il est temps de briser le mythe de Jeux irréprochables!

“Alors ces JO ça se passe comment ?”

“Alors ces JO ça se passe comment ?”

“Eh bien à vrai dire, plutôt bien” me semble une réponse à la fois juste et concise:-) Quand on couvre les Jeux, il est naturellement difficile de trouver ne serait-ce que cinq minutes pour mettre à jour son blog. Voici donc ici un bref résumé des épisodes précédents assorti de quelques photos prises au gré de pérégrinations olympiques.

La cérémonie d’ouverture fut un triomphe. A la fois universelle et so british. Humour, musique, Histoire, références littéraires, sociales, sportives… Petite polémique malgré tout : un député conservateur, Aidan Burley, a cru bon de qualifier le spectacle de “multicultural crap” (en gros, “conneries multiculturelles”). Un show un peu trop à gauche aux yeux de la droite dure britannique.

La cérémonie d’ouverture en avant-première

La cérémonie d’ouverture en avant-première

Les Jeux olympiques ont commencé. La cérémonie d’ouverture, orchestrée par le cinéaste Danny Boyle, s’est déroulée hier soir à Londres dans un Stade plein… Non, rassurez-vous, la (trop brève) canicule londonienne n’a pas encore consumé tous nos neurones : les JO commencent bien vendredi. Mais 60.000 spectateurs ont assisté hier à la cérémonie d’ouverture des Jeux. Une répétition générale à laquelle étaient invités des volontaires, des soldats, deslocal people, et bien sûr les incontournables sponsors. Seule condition : ne rien révéler du contenu. Ce fut naturellement un échec. Il suffit qu’on dise à quelqu’un de garder un secret pour qu’il le répète aussitôt. Les réseaux sociaux ont donc révélé les premières images du Stade que des milliards de téléspectateurs découvriront vendredi.

La flamme à Londres !

La flamme à Londres !

Voici donc la flamme olympique. A portée de main. Après un parcours de deux mois au Royaume-Uni (dont une incursion symbolique en Irlande), elle est arrivée hier à Londres. Un show savamment orchestré. Et ce matin, elle a entamé son périple de six jours dans les 33 arrondissements de la capitale britannique.

Aujourd’hui, la flamme a traversé les arrondissements défavorisés de l’East End, cinq des six quartiers hôtes des Jeux olympiques 2012 : Greenwich, Newham, Hackney, Tower Hamlets et Waltham Forest.

The Economist “se paie” François Hollande

The Economist “se paie” François Hollande

“The rather dangerous Monsieur Hollande” : c’est la une de The Economist daté du 28 avril. Inutile de traduire, le magazine libéral britannique vote Nicolas Sarkozy à la présidentielle française. On notera toutefois une légère nuance : rather dangerous, plutôt dangereux, une référence au “I’m not dangerous” prononcé par François Hollande lors de sa visite fin février à Londres. Le jugement n’est donc pas radical. Quoique…

Etre journaliste pour un tabloïde du groupe Murdoch

Etre journaliste pour un tabloïde du groupe Murdoch

Au fil des révélations, on commence à comprendre la vraie nature du travail de journaliste dans un tabloïde de l’empire Murdoch. Et franchement, peut-on encore parler de journalisme ?

Avant-hier, tentative de diversion : le vieux patron de presse lance le Sun on Sunday pour combler le vide laissé par le News Of The World, fermé en juillet tant la réputation de l’hebdomadaire du dimanche, fleuron du groupe, était salie par le scandale des écoutes illégales.

Une pub pour chiens!

Une pub pour chiens!

Après deux semaines de silence, retour au blog pour une info du tonnerre ! Franchement, ça valait le coup d’attendre. ITV1 a diffusé hier soir la première publicité pour chiens, un acte fondateur pour le capitalisme canin ! C’était vers 19h15 pendant Emmerdale, l’un des plus vieux soap-operas britanniques (7 millions de téléspectateurs chaque soir)…