Les vacances controversées de David Cameron

La terreur islamiste est de retour au Royaume-Uni. Mercredi, le meurtre effrayant d’un jeune soldat à l’arme blanche en pleine rue, dans la banlieue sud-est de Londres, a rappelé les attentats du 7 juillet 2005 dans les transports en commun de la ville (56 morts). Les deux tueurs ont massacré le militaire en invoquant “Allah tout-puissant”. Ils étaient pourtant connus des services de renseignement, aujourd’hui montrés du doigt pour leur négligence. La Grande-Bretagne traverse une crise grave.

Comment réagit David Cameron ? Eh bien il part quelques jours en vacances… à Ibiza !

Une crise ? Je pars à Ibiza. © DR

Une crise ? Je pars à Ibiza. © DR

Sans surprise, le Premier ministre, souvent soupçonné d’être un peu trop “relax”, a droit à un déluge de critiques. Downing Street assure qu’il reste aux commandes, qu’il a emmené samedi dans ses valises une petite équipe de conseillers et souligne que tout le monde a droit à des vacances, même le chef du gouvernement. Certes, mais était-ce vraiment le meilleur moment ?

Pour calmer les esprits, l’entourage de David Cameron a diffusé hier des photos dont la mise en scène a donné lieu à de savantes interprétations d’experts en communication.

Les vacances controversées de David Cameron © DR

Les vacances controversées de David Cameron © DR

A première vue, de vulgaires photos de vacances. Sauf que…

…David Cameron et son épouse ne sont pas étendus sur le sable profitant lascivement du soleil. Ils sont sagement attablés à l’ombre d’une pergola. Le Premier ministre profite d’un moment de détente mais il est visiblement prêt à bondir. Son téléphone portable est sur la table, à portée de main. Il a pris soin de ne pas chausser ses lunettes de soleil. Pas de bling-bling. Il boit apparemment de l’eau et un café. Pas de bière.

La réalisation de ce mini-roman photo est signée Downing Street. Pas sûr que cela suffise à faire taire les critiques. Mais l’opinion semble clémente. D’après un rapide sondage internet sur le site du (conservateur) Daily Telegraph, plus de 56% des votants estiment que David Cameron a droit à des vacances.