L’UE rayée des manuels scolaires anglais

Alors que David Cameron est sur le point de rentrer de Bruxelles avec dans ses valises un accord historique sur le budget européen, une baisse inespérée des dépenses qui enchante les eurosceptiques, on apprend que l’Union européenne va disparaître des manuels scolaires anglais.

Le ministre de l’Education Michael Gove a présenté hier les nouveaux programmes pour les 5-14 ans. Selon le cursus introduit par les travaillistes, la construction européenne est aujourd’hui enseignée en cours de géographie en primaire et au collège. A partir de septembre 2014, ce ne sera plus le cas. Un nouveau cours d’histoire et d’éducation civique évoquera la relation entre le Royaume-Uni et l’Europe mais l’UE ne sera plus mentionnée nulle part.

Le gouvernement Cameron donne ainsi de nouveaux gages aux eurosceptiques, particulièrement choyés ces temps-ci. Même si le Premier ministre a exprimé sa volonté de rester dans l’UE, l’aile droite du parti conservateur a été comblée par sa promesse d’un référendum sur l’Europe d’ici à 2017.

Dans l’ensemble, le nouveau programme scolaire anglais marque un retour aux fondamentaux académiques avec quelques innovations notables : les langues étrangères seront enseignées dés l’âge de 7 ans ; dés 9 ans, il faudra être capable de réciter des poèmes ; les élèves de collège apprendront désormais à gérer leurs finances, il n’est jamais trop tôt !

Pour le travailliste Stephen Twigg, shadow ministre de l’Education, ce nouveau programme est trop léger, il exclut “des parties très importantes” de l’actuel cursus.