La maison à 370 millions d’euros !

C’est probablement la maison la plus chère au monde. Et elle se trouve à Londres. Précisément à Knightsbridge, au sud de Hyde Park, au 2-8a Rutland Gate.

Cette propriété somptueuse compte 28 chambres, 4 piscines, d’immenses et luxueux salons, 3 ascenseurs, 10 places de parking souterrain. Décorations marbre et or. Vitres pare-balles. 5500m2 de surface, presque la taille d’un terrain de football. Son prix ? 300 millions de livres sterling, soit 370 millions d’euros au cours d’aujourd’hui.

La maison appartenait à Rafic Hariri, l’ex-Premier ministre libanais. Après son assassinat en 2005, elle a été cédée, d’après le Financial Times, au prince saoudien Sultan bin Abdulaziz, mort en octobre 2011.

La maison à 370 millions d’euros ! © DR La maison à 370 millions d’euros ! © DR

Inutile de chercher l’annonce chez un agent immobilier du quartier. Les demeures de ce type sont proposées directement aux acheteurs potentiels. Une poignée de milliardaires du Moyen-Orient, d’ex-URSS, voire d’Europe de l’ouest.

Jamais une propriété ne s’est vendue à une somme pareille en Grande-Bretagne. Le record date de l’an dernier : 140 millions de livres pour une magnifique maison près de Henley-on-Thames, dans l’Oxfordshire. Pas vraiment d’équivalents non plus à l’étranger même si la célèbre Villa Leopolda, à Villefranche-sur-mer, avait trouvé acquéreur en 2008 pour le même montant, 370 millions d’euros, une transaction à laquelle l’acheteur, l’oligarque russe Mikhaïl Prokhorov, a finalement renoncé deux ans plus tard. Après avoir versé 39 millions d’euros d’arrhes !

Cette mise en vente montre que le marché londonien est unique au monde. Les prix de l’immobilier de luxe sont bien supérieurs à ceux de Paris ou même de New York. Les grosses fortunes sont prêtes à débourser des sommes astronomiques pour s’offrir une belle adresse dans les quartiers chics de la capitale britannique. D’après une étude récente du cabinet Wealthinsight, il y a plus de multimillionnaires à Londres que dans la France entière (4220 contre 3800).

Comme le dit au Guardian un agent immobilier, la propriété de Knightsbridge est “plus un trophée qu’un investissement”. La maison est toutefois en vente depuis plusieurs mois. Et toujours pas d’acquéreur. Le 2-8a Rutland Gate manquerait de discrétion. Pas assez intime. A ce prix là, vous n’avez même pas de jardin !