Les vacances controversées de David Cameron

Les vacances controversées de David Cameron

La terreur islamiste est de retour au Royaume-Uni. Mercredi, le meurtre effrayant d’un jeune soldat à l’arme blanche en pleine rue, dans la banlieue sud-est de Londres, a rappelé les attentats du 7 juillet 2005 dans les transports en commun de la ville (56 morts). Les deux tueurs ont massacré le militaire en invoquant “Allah tout-puissant”. Ils étaient pourtant connus des services de renseignement, aujourd’hui montrés du doigt pour leur négligence. La Grande-Bretagne traverse une crise grave.

Comment réagit David Cameron ? Eh bien il part quelques jours en vacances… à Ibiza !

Le virage à droite du parti conservateur

Le virage à droite du parti conservateur

Vendredi dernier, un séisme politique a secoué l’establishment britannique. Le parti UKIP (prononcer youkip) a obtenu un score historique aux élections locales dans la majorité des comtés anglais : 23% des voix, 143 sièges gagnés. Il n’avait que 8 conseillers auparavant !

Le mouvement radical de droite, dont les deux principaux projets sont le retrait immédiat de l’Union européenne et le gel de l’immigration, rivalise maintenant avec les deux grands partis du pays. Les travaillistes ne récoltent que 29% des voix et les conservateurs 25%. Les libéraux-démocrates plafonnent à 14% des suffrages.

Et si la Reine mourait demain…

Et si la Reine mourait demain…

Attention, article de lèse-majesté. Comment oser ne serait-ce qu’évoquer l’hypothèse de la mort de la Reine alors qu’Elizabeth II, qui vient de fêter ses 87 ans, semble en pleine forme ?

Le sujet est tabou au Royaume-Uni. Benedict Brogan, directeur adjoint de la rédaction du conservateur et monarchiste Daily Telegraph, admet qu’il est difficile d’aborder cette question même si, bien sûr, tous les médias britanniques s’y préparent en secret. “Pendant un temps, le pays va s’effondrer”, dit-il.

La fin d’une époque

La fin d’une époque

Symboles britanniques, les cabines téléphoniques rouges sont de moins en moins nombreuses. Victimes du téléphone portable.

Huit modèles différents ont été conçus entre 1921 et 1968. On comptait 70.000 cabines dans les années 80. Il n’y en plus que 11.000 selon un recensement datant d’avril 2012. Si le sujet vous intéresse, jetez un œil à ce très joli site qui leur est dédié. Sachez que vous pouvez même vous offrir une red phone box si vous rêvez d’en avoir une dans le salon…

 Le thé, drogue anglaise

  Le thé, drogue anglaise

Les clichés ont la vie dure. A raison, parfois.

La preuve avec cette enquête du WRVS, une charity qui vient en aide aux plus démunis, en particulier les personnes âgées seules. On y apprend que les Britanniques consomment 42 millions de litres de thé par jour, soit 166 millions de tasses ou 3,5 tasses par personne. Par comparaison, le café n’est pas leur cup of tea : 70 millions de tasses de café sont bues chaque jour au Royaume-Uni.

David Miliband, l’homme qui aurait dû être Premier ministre

David Miliband, l’homme qui aurait dû être Premier ministre

Après avoir parlé de l’homme qui pourrait devenir Premier ministre, le conservateur Boris Johnson, parlons de celui qui a sans doute renoncé à l’être, David Miliband.

L’ancien ministre des Affaires étrangères a longtemps été le grand espoir du parti travailliste, porté en haute estime à la fois par Tony Blair et par Gordon Brown, un exploit au Labour. Mais hier, David Miliband a annoncé son retrait de la vie politique. Il quitte son poste de député de South Shields et part à New York diriger l’ONG américaine International Rescue Committee.

Boris au 10 Downing Street, la route est longue

Boris au 10 Downing Street, la route est longue

Alexander Boris de Pfeffel Johnson, mieux connu sous le nom de Boris Johnson, est aujourd’hui l’homme politique le plus populaire du Royaume-Uni.

Si vous ne connaissez pas ce personnage truculent et charmeur, voici son interview par Patrick Cohen sur France Inter le 15 mars dernier.

Pourquoi l’Angleterre est phallocrate

Pourquoi l’Angleterre est phallocrate

Attention, sujet sensible. Il est toujours délicat d’accoler à un pays une épithète peu flatteuse et le Royaume-Uni n’est certainement pas le pire exemple européen. Mais indiscutablement, la condition féminine n’y est pas la même qu’en France.

Hier, le gouvernement Cameron a annoncé une aide à la garde d’enfants pouvant atteindre £1200 par an. Seuls les ménages où deux parents travaillent pourront bénéficier de ce dégrèvement fiscal. Un moyen d’inciter les femmes à chercher un emploi alors qu’il est souvent plus avantageux financièrement de rester à la maison pour éviter les frais de garde. Mais d’après la puissante presse conservatrice, cette mesure est “hostile aux familles traditionnelles”. C’est “une insulte aux mères aux foyer”, s’indigne en une le Daily Mail.

Visitez Londres avec les Indignés

Visitez Londres avec les Indignés

Le mouvement Occupy a attiré l’attention du monde entier sur les excès de la finance, les dangers de la spéculation, le creusement des inégalités. Les indignés ont dû lever les campements installés dans une centaine de villes mais leur discours reste d’actualité et l’organisation a survécu.

A Londres, Occupy a lancé d’autres actions pour faire passer son message, en particulier les Occupy Tours, des visites guidées gratuites des principaux quartiers financiers de la capitale britannique : la City bien sûr, mais aussi Canary Wharf et Mayfair, deux autres fiefs des banquiers.