Le village olympique, une affaire immobilière ?

Athlètes de tous les pays, bienvenue sur ce blog : voici en exclusivité mondiale le village olympique où vous serez logés pendant les Jeux.

Les onze blocs résidentiels disposent tous d’une vaste cour intérieure, et coup de bol, pile le jour où la presse est conviée, il fait beau © Franck Mathevon / Radio France Les onze blocs résidentiels disposent tous d’une vaste cour intérieure, et coup de bol, pile le jour où la presse est conviée, il fait beau © Franck Mathevon / Radio France

Bon, à vrai dire, l’exclu doit être partagée avec une bonne centaine de médias dans le monde, mais Radio France en fait partie, c’est déjà ça ! Le LOCOG, le comité d’organisation des JO-2012, a aujourd’hui levé le voile sur l’appartement-type des sportifs l’été prochain.

Un communiqué de presse a été distribué aux journalistes présents, manifestement dans le seul but de rappeler aux étourdis que les Jeux sont d’abord une histoire de £. Environ un mot sur deux est le nom d’un sponsor. Ca donne à peu près ça :

“Les chambres ont été meublées par (…) et (…) ; l’équipement de maison est fourni par (…) ; chaque appartement dispose d’une TV de marque (…) et le réseau wi-fi est assuré par (…) ; les résidences du Village sont gérées selon les normes hôtelières (…) ; vous trouvez dans l’environnement immédiat du Village une banque (…), un salon de beauté (…), mais aussi un restaurant (…), une cafétéria (…), etc.” Et sur place, on vous propose naturellement des interviews de (…), (…), (…) ou encore (…) !!!

Le LOCOG vante le confort du Village olympique qui deviendra, rappelons-le, une résidence pour particuliers après les Jeux. 2818 habitations au total, dont une moitié de logements sociaux (1379) gérés par la joint ventureTriathlon Homes, et une moitié d’habitations privées (1439) louées ou vendues par un consortium en majorité qatari (toujours cette histoire de £).

A première vue, pas sûr que ces logements plutôt sommaires soient un excellent investissement.

Soyons clairs, il est peu probable que des stars mondiales comme Usain Bolt se contentent d’un lit 80cm avec une table de chevet en contreplaqué pendant la durée des Jeux. Les vedettes seront sans doute logées dans un cinq étoiles en centre-ville. Mais c’est bien ici que séjourneront la grande majorité des sportifs en compétition, plus de 16000 athlètes et officiels.

Peut-être sommes-nous sur le balcon d’un futur champion olympique de tir à l’arc, qui sait?  © Franck Mathevon / Radio France Peut-être sommes-nous sur le balcon d’un futur champion olympique de tir à l’arc, qui sait? © Franck Mathevon / Radio France

Ce Village olympique n’a donc rien d’un palace. Chambres dépouillées, ameublement sommaire. Le cadre est toutefois agréable et les appartements offrent un confort minimum. En somme, un hôtel de moyenne gamme au coeur du Parc olympique, tout près de là où se dérouleront la plupart des épreuves. Les résidents disposeront même d’un balcon. Une première pour des JO, paraît-il.

Les sportifs pourront se sustenter dans une immense cantine, “de qualité” promet le LOCOG, où l’on consommera 75000 litres de lait pour ne citer qu’un des multiples chiffres dont on abreuve les journalistes. Car il n’y a pas de cuisines dans les appartements. Celles-ci seront ajoutées après les Jeux. Ce qui explique les finitions imparfaites, beaucoup de cloisons sont en effet démontables pour que les habitations soient reconverties dés 2013.

En résumé, on ironise un peu sur ce Village olympique, mais le projet a le mérite de concilier les exigences des athlètes pendant les Jeux et un objectif immobilier à long terme, un nouvel espace résidentiel dans les quartiers défavorisés de l’est londonien. Il faudra toutefois attendre quelques années pour porter un jugement sur la réussite de l’entreprise.