Visitez Londres avec les Indignés

Le mouvement Occupy a attiré l’attention du monde entier sur les excès de la finance, les dangers de la spéculation, le creusement des inégalités. Les indignés ont dû lever les campements installés dans une centaine de villes mais leur discours reste d’actualité et l’organisation a survécu.

A Londres, Occupy a lancé d’autres actions pour faire passer son message, en particulier les Occupy Tours, des visites guidées gratuites des principaux quartiers financiers de la capitale britannique : la City bien sûr, mais aussi Canary Wharf et Mayfair, deux autres fiefs des banquiers.

Rendez-vous sur les marches de la cathédrale St Paul. © Franck Mathevon / Radio France

Rendez-vous sur les marches de la cathédrale St Paul. © Franck Mathevon / Radio France 

Trois tours de deux heures sont organisés chaque mois dans l’un de ces quartiers. Les prochains auront lieu en avril.

La visite de la City commence sur les marches de la cathédrale St Paul. Vos guides : un ou deux animateurs, membres d’Occupy. La promenade sera donc militante, engagée, subjective. Il suffit de le savoir. Vos accompagnateurs ne sont pas des professionnels, ils sont plus ou moins doués pour transmettre leur savoir mais ils sont sympas et surtout, ils ont bossé. Vous apprendrez donc des choses sur l’histoire du quartier, le rôle du Lord-Maire, les débuts de la finance à Londres, le scandale du Libor, les erreurs de RBS payées par le contribuable britannique, etc.

Et vous serez même mis à contribution.

La Mansion House, domicile du Lord-Maire de la City. © Franck Mathevon / Radio France

La Mansion House, domicile du Lord-Maire de la City. © Franck Mathevon / Radio France

Les animateurs demandent un volontaire pour scotcher à la porte de la Mansion House, résidence du Lord-Maire, le principal élu de la City, des citations d’hommes politiques vantant les mérites de la finance.

Plus loin, le groupe improvise un rap à partir d’un texte rédigé par un trader.

Les guides dessinent sur le trottoir des graphiques ou des formules mathématiques pour appuyer leurs propos.

Tous ces happenings créent bien sûr des situations cocasses avec des passants, des agents de sécurité, voire des policiers peu habitués à ce genre de fantaisies dans les quartiers rupins de la capitale britannique.

Une visite militante et conviviale qui vous fera découvrir, selon Liam, l’un de ses initiateurs, “des choses bien plus horribles que le célèbre tour de la City consacré à Jack l’Eventreur” !!